LES 5 COMPETENCES TRANSVERSALES

 

La notion de compétence (Le Boterf) intègre les savoirs, savoirs faire, savoir être mais aussi le devoir, vouloir, savoir et pouvoir agir en situations.

Ainsi une compétence est le fruit de tout une éducation formelle - de la maternelle au supérieur -  et informelle - notre environnement dont celui de la famille et du travail. Elle est évolutive tout au long de la vie, dépend grandement de notre volonté (d’apprendre, d’agir) et s’exprime par l’action dans un contexte bien précis, ici notre établissement, en tenant compte de sa culture, de son organisation, du rôle que nous y avons à un moment donné et du rôle que nous souhaitons y avoir.

Le Guide de références des compétences transversales pour un développement durable porté par la CGE et la CPU nous propose 5 compétences transversales responsabilité et éthique, systémique, collective, prospective, changement. Ces compétences vont être déclinées par grands types d’activités - Ingénierie, santé, droit, commerce... - c’est l’objet de la plate-forme pédagogique www.competences-ddrs.org ou les communautés d’enseignants, de professionnels, sont invités à venir faire le travail d’adaptation du guide puis de scénarisation (ressources pédagogiques) des enseignements. En tant que chargé-e de mission DD/RS, nous avons à nous emparer de ces outils afin de créer une communauté au sein de la plateforme pédagogique « compétences-ddrs.org ».

Quelle résonnance entre ces cinq compétences et notre mission DD/RS ?

  • Responsabilité et éthique : celle qui donne le sens à notre action au service du DD/RS, montrons l’exemple (à titre personnel et au niveau de l’établissement) et soyons vigilants par rapport aux valeurs !
  • Systémique : car tout est lié, les impacts comme la performance de nos actions, évaluons les individuellement et globalement !
  • Collective : la source de notre influence et de notre capacité d’action, développons nos réseaux et associons les à nos projets !
  • Prospective : l’incertitude est notre compagne, élaborons des scénarios ! (mon établissement dans 50 ans)
  • Changement : qui s’accompagne et ne se conduit pas, communiquons et valorisons nos actions !


Toutes ces compétences transversales intègrent une dimension de « connaissances » que chacun actualise tout au long de sa vie. Ces connaissances sont vastes et il n’est ni concevable, ni utile de les acquérir individuellement pour s’engager dans l’action. Un-e chargé-e de mission DD/RS ne peut cependant agir sans avoir un niveau minimum de littératie - les fondamentaux - sur l’environnement DD/RS de l’enseignement supérieur.

 

Quel est le niveau de compétences transversales minimum pour le/la chargé-e de mission DD/RS ?

 Suite du contenu uniquement accessible aux membres - Pour en savoir plus

 

Quelles compétences techniques pour le/la chargé-e de mission DD&RS?

Il s’agit en premier lieu de nos propres compétences métiers, celles que nous avons acquises par ailleurs car la plupart d’entre nous ne sommes pas de spécialistes du DD/RS formés uniquement pour cela. Ces compétences sont à mettre dans le “panier” des compétences de la mission DD/RS au gré des projets.

Pour autant il y a un certain nombre de compétences techniques, liées aux compétences transversales mentionnées précédemment, qui sont communes à nous tous et que nous devons nous efforcer d’acquérir si ce n’est déjà le cas.

 

Suite du contenu uniquement accessible aux membres - Pour en savoir plus